|
  • Voir l'évangile du jour en entier
    et partager sur le net

Suivre par Email

jeudi 10 janvier 2019

Semaine de prière pour l'unité chrétienne

Semaine de prière pour l'unité chrétienne du 18 au 25 janvier 2019


Thème de la semaine de prière pour l'Unité Chrétienne 2019 proposé par les chrétiens d'Indonésie
« Justice et paix s'embrassent : chemin d'unité »
 "Tu rechercheras la justice, rien que la justice" (Dt 16,18-20).

Textes bibliques de référence : Dt 16,11-20 et Ps 85 (84).

La Semaine de prière pour l’unité chrétienne 2019 a été préparée par les chrétiens d’Indonésie. L’Indonésie est le plus grand pays d‘Asie du Sud-Est avec plus de 17 000 îles, 1 340 groupes ethniques différents et plus de 740 langues. Elle est pourtant unie dans sa diversité. Ce fragile équilibre est aujourd’hui menacé par de graves problèmes. La corruption est présente sous plusieurs formes, elle pervertit les relations sociales et accroît les situations d’injustice.

Animés par ces inquiétudes, les chrétiens d’Indonésie ont trouvé que le verset du Deutéronome « Tu rechercheras la justice, rien que la justice… » (Dt 16,20) était un appel particulièrement pertinent pour eux et pour tous les chrétiens, ils nous proposent donc de prier avec les versets 11 à 20 de ce chapitre 16 du Deutéronome.

La paix est un des fruits de la justice (cf. Es 32,17) et « le fruit de la justice est semé dans la paix (Jc 3,18). Justice et paix sont intimement liées. De même qu’il n’y a pas de paix sans justice, il n’y a pas non plus d’unité sans justice. L’injustice a nourri les divisions entre les chrétiens, le chemin de l’unité chrétienne passe donc non seulement par la réconciliation mais également par la justice et le respect des minorités. Cela est vrai pour le Conseil œcuménique des Églises comme pour toutes les Églises dans tous les pays du monde.

La quête de « l’unité dans la diversité », comme l’exprime la devise de l’Indonésie, rejoint particulièrement ceux qui prient pour l’unité telle que le Christ la veut. Notre chemin d’unité en cette Semaine de prière pour l’unité chrétienne 2019 se fait pèlerinage vers la justice et la paix avec tous nos frères et sœurs chrétiens du monde entier.

Les outils diffusés par Unité Chrétienne sont disponibles avec le matériel permanent (signets, cartes postales, bougies).
Textes bibliques et prières à télécharger pour chaque jour de la Semaine. 


Sources : 

mercredi 9 janvier 2019

Audience générale : «Aucune prière ne restera sans réponse»


Audience générale :
«Aucune prière ne restera sans réponse»


«Le Père n’oublie jamais aucun de ses enfants qui souffrent». Ce mercredi, lors de l’audience générale en salle Paul VI, le Pape a poursuivi sa catéchèse sur le Notre Père. François est revenu sur la figure du Christ priant, telle qu’elle est présentée par l’Évangile de Luc.
Marie Duhamel – Cité du Vatican

Jésus se retire souvent dans la solitude pour prier, et lorsqu’il prie, «l’aspect de son visage devint autre et son vêtement devint d’une blancheur éblouissante» rapporte l’évangéliste Luc. «Chaque pas de la vie de Jésus est comme porté par le souffle de l’Esprit qui le guide dans toutes actions», poursuit le Pape. Même la mort du Messie est plongée dans un climat de prière. A l’heure de sa passion, sa prière semble atténuer les émotions les plus violentes et les désirs de vengeance. «Elle réconcilie, dit François, l’homme avec son ennemi le plus implacable : la mort».

C’est ce climat qui a conduit l’un des disciples à demander à Jésus de leur apprendre à prier. Dans son enseignement, Jésus explique avec quelles paroles et quelle attitude il faut s’adresser à Dieu. D’abord, il faut avoir à l’esprit qu’Il n’est «ni un patron ni un beau-père, mais un père», affirme François. Le Notre Père est ainsi le premier enseignement.

Le pouvoir transformateur de la prière
Ensuite, Jésus donne plusieurs instructions pour encourager ses disciples à avoir confiance en la prière, notamment à la parabole de l’ami importun. Jésus fait comprendre qu’aucune prière ne restera lettre morte, que «Dieu répond toujours, parce qu’il est Père et qu’il n’oublie aucun de ses enfants qui souffrent». Cette affirmation peut nous perturber, admet François, parce qu’il semble que nombre d’entre elles restent sans réponse. Mais, même si nous avons souvent demandé sans obtenir, Jésus nous recommande «d’insister» car «la prière transforme toujours la réalité, toujours». Ainsi «si les choses ne changent pas autour de nous, nous, au moins, nous changeons».
Jésus a promis le don de l’Esprit Saint à tout homme ou femme qui prie, assure le Pape. La seule incertitude est liée au temps, mais il est certain que Dieu répondra. «Il n’y a rien de plus sûr: le désir de bonheur que nous portons tous dans le cœur, un jour s’accomplira». En attendant, la prière est, dès à présent, la victoire sur la solitude et sur le désespoir. Enfin, au bout du chemin, à la fin de la route, un Père nous attend tous à bras ouverts, promet François.

Salut aux pèlerins francophones
«Que l’Esprit Saint nous aide à être insistants dans la prière et à ne jamais nous donner comme perdants». Le Pape a ainsi encouragé les fidèles francophones, en particulier les séminaristes et leurs formateurs de l’archidiocèse de Paris et du diocèse aux armées, ainsi que le groupe des Apprentis d’Auteuil. «Nous pouvons être sûrs que Dieu répondra à notre prière, parce qu’il est notre Père et qu’il nous attend avec les bras grands ouverts», a rappelé François.

Se souvenir de son baptême
Dans son adresse aux pèlerins italiens, le Pape a exhorté chacun à se rappeler de la date de son propre baptême, et si on ne la connait pas d’aller s’en enquérir auprès de ses proches ou de ses parrains et marraines. En effet, dimanche prochain, la liturgie du temps de Noël se conclura par la solennité du Baptême du Seigneur, une fête« très importante à célébrer et à fixer dans son cœur» affirme le Pape, car elle est une occasion donnée pour se souvenir de «la date à laquelle nous sommes nés à la vie de la foi».
Dimanche 13 janvier, à l'occasion de la solennité du Baptême du Seigneur, le Pape administrera, fidèle à la tradition, le sacrement du baptême à plusieurs nouveaux-nés en la chapelle Sixtine.




mercredi 21 novembre 2018

Les mauvais désirs, racines de tous les péchés


Audience générale : les mauvais désirs, racines de tous les péchés


Le Pape François a poursuivi ce mercredi place Saint-Pierre son cycle de catéchèses sur les dix commandements. Il a abordé le dernier : «Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain ; tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain». C’est «l’achèvement du voyage à travers le Décalogue».
Xavier Sartre – Cité du Vatican

«Tous les péchés naissent d’un mauvais désir» : le Pape François explique que «toutes les transgressions naissent de cette commune racine intérieure». Or les commandements indiquent la frontière de la vie, la limite au-delà de laquelle l’homme se détruit lui-même et son prochain, abimant son rapport avec Dieu.

Le Décalogue a pour utilité, rappelle François, de toucher «le cœur de l’homme». «Si le cœur n’est pas libéré, le reste sert peu». D’où ce défi : «libérer le cœur de toutes les mauvaises et vilaines choses», abandonner le masque de pharisien qui asphyxie. «Nous devons nous laisser démasquer de ces commandements sur le désir parce qu’ils nous montrent notre pauvreté, pour nous conduire à une sainte humiliation».

Se laisser sauver par l’Esprit Saint
C’est l’Esprit Saint qui peut nous aider, explique le Pape. Il est inutile d’essayer de «purifier notre cœur dans un effort titanesque par notre seule volonté». Il faut au contraire «s’ouvrir à la relation avec Dieu, dans la vérité et dans la liberté».

Une obéissance littérale à la Loi biblique ne nous portera cependant pas au «salut parfait et par ailleurs inaccessible» prévient le Pape. La Loi biblique a pour tâche de nous porter à notre vérité, à notre pauvreté qui «devient ouverture authentique et personnelle à la miséricorde de Dieu qui nous transforme et nous renouvelle».

Ces dernières paroles du Décalogue nous apprennent ainsi à nous reconnaitre «mendiants». Elles aident à cesser de vivre égoïstement et à devenir des pauvres de cœur que la miséricorde de Dieu guérit et sauve.

Journée pro Orantibus
Ce mercredi l’Église catholique célèbre la mémoire liturgique de la Présentation de Marie au Temple. C’est aussi la Journée pro Orantibus, dédiée au souvenir des communautés religieuses de clôture. «C’est l’occasion ô combien opportune de remercier le Seigneur, a déclaré le Pape à l’issue de l’audience générale, pour le don de tant de personnes qui, dans les monastères et dans les ermitages, se dédient totalement à Dieu dans la prière, dans le silence et dans la discrétion. Que ces communautés ne manquent pas de l’affection, de la proximité, et du soutien même matériel de toute l’Église».

samedi 17 novembre 2018

Concert Spirituel



🎊🤩 ¡Hola amigos! 🤩🎊

Du 21 au 27 janvier 2019, se dérouleront au Panama les JMJ, Journées Mondiales de la Jeunesse

Pour préparer ce bel évènement, la Pastorale des Jeunes de la Martinique vous invite :

             
A un concert Spirituel
 Le Dimanche 25 Novembre
à partir de 15h
À l'église Saint-Laurent du Lamentin

                 Et
       
Une kermesse à partir de 10h
suivi d'un concert à partir de 15h
Le Dimanche 2 Décembre
À l'église Notre Dame de l'Assomption à Sainte-Marie


Voici la servante du Seigneur que tout m'advienne selon ta parole🙏🏽🙇🏽‍♀
                ...⛪🎶⛪...

Au programme :
Source de joie, On the way of God, Spiritual voices, Les petits chanteurs de Notre Dame de la Visitation, Emergence, Exultet, Allégresse, Sois lumière, Linité an tchè Bondié... et quelques surprises...
Seront répartis sur les deux concerts😊😊

 🎟 Entrée libre et gratuite  🎟

Une quête silencieuse 💶 (pour ceux qui le peuvent ), vente de gâteaux et produits divers seront réalisés pendant ces concerts.

Message à partager au plus grand nombre 😊

👫 Nous vous attendons nombreux👫

dimanche 4 novembre 2018

Exposition sur les saints

Réalisée par les jeunes de la 5 ème année de catéchisme








mercredi 3 octobre 2018

Les chantiers de l'Archevêché



GÉNÉROSITÉ DE TOUS
Le diocèse doit entreprendre de grands chantiers dans les prochaines années afin de restaurer son patrimoine. Pour financer ce programme de restauration, il a besoin de la générosité de tous.

NOTRE PATRIMOINE
Plus d'une dizaine d'églises et de lieux de culte sont concernés par ce vaste programme de rénovation. Des édifices où nous avons l'habitude de nous recueillir, de partager et qui font partie de notre identité collective

DES CHANTIERS
Le premier chantier sera celui de l'église de Sainte Thérèse.
Il sera suivi par la restauration de l'église du Sacré Cœur de Balata. Participer à la restauration du patrimoine de l'église, c'est œuvrer pour la sauvegarde du patrimoine de notre territoire


Pour plus d'information et pour faire un don :

Plaquette d'information :

Page facebook :

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes