Suivre par Email

lundi 19 décembre 2011

La MESSE : Mieux comprendre, pour mieux vivre !

Beaucoup de chrétiens voudraient en savoir plus sur la messe, sur son déroulement. Voici un document du Père René Bourdon qui va certainement apporter des réponses à vos questions.

Cliquez sur :


*******

Voici deux articles sur la messe, parus en Juin et Octobre 2004 dans l'éditorial du bulletin "Nouvelles de la paroisse St Joseph de Villeneuve".



La Mission commence dès la fin de la Messe
(éditorial du bulletin "Nouvelles de la paroisse St Joseph de Villeneuve" d'octobre2004)



Le mot "messe" vient d’un mot latin qui signifie "laisser aller, renvoyer". Alors, poser la question "tu vas à la messe" ?  devrait s’entendre comme "tu vas pour être renvoyé" ? Bizarre. Quand je vais quelque part, de ma propre initiative, ce n’est pas pour penser tout de suite au départ… La Messe serait donc un rassemblement pour partir. Mais, ce mot latin a aussi donné naissance à un autre mot : « mission ». La « mission » est, nous dit le dictionnaire, « une tâche confiée à une personne ».
Messe et mission ont donc une certaine parenté puisque issues du même mot. Les anciens se souviennent, quand la messe était en latin, que le prêtre disait : "ite missa est". "Allez dans la paix du Christ" entendons-nous maintenant. Allez ! Il faut y aller ! Il faut aller accomplir notre tâche (notre mission).
La messe serait donc le lieu où nous recevons notre mission ? La messe n’est pas le self-service où je peux choisir tel ou tel plat, telle ou telle partie, tel ou tel horaire. J’y reçois ma mission du Christ ! Tout baptisé y reçoit sa mission. Aller à la messe, c’est répondre à la convocation du Christ qui nous rassemble avec d’autres baptisés (pour faire Eglise), grâce à l’Esprit Saint, pour rendre grâce à l’œuvre de Dieu, le Père.
"Ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé, ce que nos mains ont touché… nous en rendons témoignage, … nous vous annonçons cette Vie éternelle afin que vous aussi soyez en communion avec nous" (1 Jean 1, 1-3) : voilà notre mission. Nous sommes envoyés dans le monde pour témoigner.
La messe n’est pas isolée sur un petit nuage ("un havre de paix", "un break" dans sa vie) c’est au contraire un lieu-carrefour où chacun doit pouvoir rendre compte de sa mission, où les baptisés rassemblés doivent pouvoir recevoir, se dire et se re-dire leur mission !
La mission commence dès la fin de la messe, chez soi, au travail, dans l’immeuble… Certains pourront être envoyés au-delà de notre pays (les missionnaires)…
La messe nous dit que tout baptisé est missionnaire, que le rassemblement des baptisés (l’Eglise) est missionnaire.
Si personne ne témoigne plus de la foi en la Bonne Nouvelle de Jésus (les évangiles), qu’en restera-t-il dans 2 ou 3 générations ?
Christian Picard, Diacre


******

La Messe : en vacances ?
(éditorial du bulletin "Nouvelles de la paroisse St Joseph de Villeneuve" de juin 2004)



Imaginons un instant que l’Eglise décide un jour : « Plus de messe ! Fini ! Terminé ! ». Quelle serait notre réaction ? « Tant mieux diraient certains, parce qu’on s’y ennuyait et qu’on n’y comprenait rien ». Pour d’autres, dont je suis, cette décision aurait l’effet d’un tremblement de terre force 8.
C’est pourquoi, cette année, avec le Conseil Pastoral, nous nous sommes dit :
« Allez ! La messe, il est possible de mieux la comprendre et de la vivre, non pas avec une âme d’esclave, mais comme une respiration d’hommes libres. Donc, réactivons-la ! ».
Si Jésus a dit lors de son dernier repas : « Faites ceci en mémoire de moi », c’est qu’il avait de bonnes raisons. Déjà, il a voulu rester avec nous, toujours ; Et puis, toute son énergie d’amour, il a voulu la mettre dans un repas. Au moment même où il se sait condamné à mort, c’est alors qu’il donne sa Vie dans ce repas. Et ce repas serait fait pour ne rien y comprendre ? Pour s’ennuyer ? Il ne vaudrait rien ? Non, cela n’est pas possible ! « Ceci est mon corps…Prenez et mangez en Tous. », cette invitation, elle nous est adressée : il s’agit de participer à un moment d’amour complètement engagé pour nous.
C’est en tous cas la plus belle innovation que Jésus a trouvée pour rentrer dans notre vie et y « demeurer », pour que nous puissions rentrer dans la sienne et en vivre. « Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle, et moi, je le ressusciterai au dernier jour. C’est la parole finale d’un condamné à mort, amoureux de nous.
Et nous resterions indifférents ? Non, pas possible ! Alors vivons la Messe comme l’action majeure de chaque dimanche. Forts de son énergie à toute épreuve, forts de l’Esprit qu’il nous envoie pour renouveler la face de la Terre, nous deviendrons capables d’aimer sans mesure.
André Maisonhaute

Cet article n'a pas encore été commenté ...

Enregistrer un commentaire

>> Comment faire ? Besoin d'aide : -cliquez ici-

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes