Suivre par Email

lundi 16 avril 2012

Qu'est-ce que croire ?

Croire

Prieur devant croixLe fait de croire ou de dire que l'on a la foi n'identifie pas nécessairement les chrétiens. Il y a toujours eu, par ailleurs, de multiples formes de croyances même si, de façon habituelle et dans l'opinion courante, celles-ci sont davantage liées aux convictions religieuses. Mais lorsque nous parlons de croire en Dieu ou d'avoir la foi, que voulons-nous dire exactement ? Qu'est-ce qui différencie le fond de la démarche religieuse de toute autre croyance ou acte de foi ?  
En ce qui concerne le Christianisme, la croyance et la foi sont indissociables d'une manifestation de Dieu et d'une Révélation. Il y a un échange constant entre une Parole divine donnée et la raison humaine qui ne cesse d'interroger et de chercher.

Qu'est-ce que croire ?

La recherche de foi est toujours singulière à chaque être humain en fonction de sa culture, de son histoire, du contact qu'il a ou non avec d'autres croyants, etc. Personne n'est obligé de croire; dire: "je crois" dépend de la volonté de chacun. D'ailleurs la foi, on ne l'a pas une fois pour toute, elle évolue compte tenu des événements qui surgissent, des étapes de la vie. Pour certains, elle va en s'affirmant, pour d'autres, elle semble s'étioler. S'intéresser à la foi ouvre à une expérience plus vaste que la sienne, mais en même temps cet intérêt met en chemin et permet de préciser ce en quoi l'on croit.

Croire, une expérience à clarifier

"On juge l'arbre à ses fruits", dit le proverbe. Il en va un peu de même pour la foi. Le discernement a sa place dans l'expérience du croyant.
  • La naïveté n'est pas le sommet de la foi. L'attitude croyante ne s'oppose pas à une attitude rationnelle. Croire fait appel à l'intelligence qui permet d'approcher l'inconnu, l'ignoré ou le mystérieux. L'intelligence participe à l'accueil de la Révélation. Pour les chrétiens, Dieu a l'initiative de se faire connaître aux hommes tout au long de leur histoire et surtout en la personne de Jésus. La foi, pour ne pas sombrer dans le simplisme, suppose la réflexion, elle a un sens pour la vie de l'homme.
  • Tout comprendre n'est pas non plus une manière humaine d'envisager la foi. Ce serait atteindre la Vérité, la posséder. Or la foi, justement, c'est de ne pas s'enfermer sur soi-même, mais s'ouvrir à un mystère, s'orienter vers la Vérité et vers Dieu.

La foi, une réponse vécue et toujours actuelle à l'appel de Dieu

La foi chrétienne propose une double démarche :
Le premier mouvement de la foi est celui de la conversion. Il consiste à se tourner vers Dieu. Comment croire si je ne compte que sur moi-même pour construire ma vie ? 


CélébrationPour les chrétiens, la foi requiert la confiance en ceux qui les précèdent. La tradition judéo-chrétienne nous situe héritiers d'une longue histoire. En ce sens, choisir de faire route avec les chrétiens nous évite de nous isoler dans une manière subjective de croire. Cela permet, par ailleurs, de se situer en solidarité avec tous les chercheurs de Dieu. C'est aussi prendre le temps de se reconnaître membre de l'Église en ce qu'elle a d'universel. Le mouvement de la foi consiste à accorder sa confiance à Dieu, révélé comme Père, Fils et Esprit-Saint.

Les connaissances acquises sur le contenu de la foi se traduisent en expérience personnelle. La foi se fait réponse vécue et toujours actuelle à l'appel de Dieu. Cette réponse proclame des paroles d'espérance, pose des actes, rend membre de la communauté des croyants. Il n'y a pas de preuves mathématiques en matière de foi, sinon les raisons que nous ayons de croire. Seul celui qui se situe comme croyant peut dire: "C'est bien ça, c'est Dieu qui se rend présent à ma vie."


La Foi dans le catéchisme de l’Église catholique

Lorsque nous professons notre foi, nous commençons par dire : " Je crois " ou " Nous croyons ".
Avant d'exposer la foi de l'Église telle qu'elle est confessée dans le Credo, célébrée dans la liturgie, vécue dans la pratique des Commandements et dans la prière, demandons-nous donc ce que signifie " croire ".
La foi est la réponse de l'homme à Dieu qui se révèle et se donne à lui, en apportant en même temps une lumière surabondante à l'homme en quête du sens ultime de sa vie. Nous considérons dès lors d'abord cette quête de l'homme, ensuite la Révélation divine, par laquelle Dieu vient au devant de l'homme, enfin la réponse de la foi. Le désir de Dieu est inscrit dans le cœur de l'homme, car l'homme est créé par Dieu et pour Dieu; Dieu ne cesse d'attirer l'homme vers Lui, et ce n'est qu'en Dieu que l'homme trouvera la vérité et le bonheur qu'il ne cesse de chercher (paragraphes 26-27).
 
Source : Matins d'Evangile, parcours catéchuménal pour adultes, Service national de la catéchèse et du catéchuménat

+1 commentaire

Anonyme a dit…

très interressant!!!!!!!!!!!

Enregistrer un commentaire

>> Comment faire ? Besoin d'aide : -cliquez ici-

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes