Suivre par Email

vendredi 6 avril 2012

La vénération de la Croix

        Liturgie  (cliquez sur) : Passion selon saint Jean


****

La vénération de la Croix


L’arbre de vie
Le rite de la vénération de la Croix venu très anciennement d’Orient se célèbre le vendredi Saint et parfois lors de la fête de l’exaltation de la sainte Croix. Au cours de la célébration de la Passion et de la mort du Seigneur, nous sommes invités à nous incliner pour, si nous le souhaitons, baiser le bois de la croix. Ces deux gestes sont étroitement liés comme en témoigne l’origine des verbes adorer (de ad : "vers" et os : "bouche") ou se prosterner (en grec pros-kyneô de pros : "tourné vers" et kyneô: "baiser"). On les retrouve dans les représentations de l’adoration des mages ou dans l’évangile de la pécheresse qui couvre les pieds du Christ de baisers. 
Nous pourrions d’abord comprendre ce geste comme un hommage au corps supplicié de l’être aimé. Cela pourrait sembler quelque peu doloriste. En outre, nous pouvons nous interroger sur la référence récurrente qui est faite durant la liturgie au bois de la croix. "Voici le bois de la Croix qui a porté le Salut du monde", s’écrie par trois fois le prêtre à l’assemblée qui répond: "Venez, adorons !". Les chants du rite de la vénération nous aident à comprendre que la croix est un symbole de vie. Comme la mort était entrée dans le monde par l’arbre dont Adam a mangé le fruit défendu, le Seigneur a fait ressurgir la Vie par un autre arbre: la croix. "Par un arbre nous étions devenus esclaves et par la sainte Croix nous avons été délivrés."
Le signe de l’amour
Le mot grec qui désigne le bois (xylos) désigne également le gibet ou la croix dont le sacrifice du Christ a fait le signe parfait de l’amour. Ainsi, ne nous trompons pas, ce n’est pas le bois de la croix qui sauve mais, comme l’écrit le père Griveaux, curé de paroisse, "la déprise du Christ qui offre sa vie dans un total amour envers le Père et les hommes, dans un geste unique où, confronté à la mort, signe et conséquence du mal, il garde confiance envers le Père et amour envers Lui comme envers les hommes". Le jour de la Résurrection, ce même bois de la Croix, que couvrait un voile violet le vendredi Saint, sera orné d’un linge blanc pour signifier que de lui a jailli la vie : "Ta croix, Seigneur, nous l’adorons, et ta sainte résurrection, nous la chantons : c’est par le bois de la croix que la joie est venue sur le monde".
Xavier Accart

Cet article n'a pas encore été commenté ...

Enregistrer un commentaire

>> Comment faire ? Besoin d'aide : -cliquez ici-

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes