Suivre par Email

vendredi 13 avril 2012

Prières

"NOTRE PERE, QUI ES AUX CIEUX..."
Père de Jésus, 
Père de tous les hommes, 
Notre Père, 
Tu es là présent, au coeur de chacun de nous...
Tu es source de vie... 
Tu fais de nous tes enfants...

"QUE TON NOM SOIT SANCTIFIE !" 
Notre Père, Toi qui es le Père de tous les hommes... 
Que dans tous les pays, 
dans toutes les familles dans toutes les maisons, 
ton nom soit connu ! ton nom soit aimé ! 

"QUE TON REGNE VIENNE..." 
Viens, Seigneur, viens, que ton amour grandisse, 
dans le coeur de tout homme ! 
Viens, Seigneur, viens change nos coeurs ! 

"QUE TA VOLONTE SOIT FAITE SUR LA TERRE COMME AU CIEL" 
Que tous les hommes écoutent ta Parole 
Qu'ils la gardent 
Qu'ils se laissent guider par Elle. 

"DONNE-NOUS AUJOURD'HUI NOTRE PAIN DE CE JOUR" 
Donne-nous le pain pour notre faim, 
la joie pour notre coeur, 
la lumière pour nos yeux. 
Donne-nous le Pain de ta Parole, 
le Pain de Vie, 
Toi Jésus, vrai Pain de Dieu. 

"PARDONNE-NOUS NOS OFFENSES 
COMME NOUS PARDONNONS A CEUX QUI NOUS ONT OFFENSES" 
Apprends-nous, Seigneur, à pardonner comme toi, tu pardonnes ! 
Apprends-nous, Seigneur, le geste du pardon, la parole du pardon ! 
Apprends-nous, Seigneur, les gestes et les paroles qui construisent la Paix ! 

"NE NOUS SOUMETS PAS A LA TENTATION 
MAIS DELIVRE-NOUS DU MAL." 
Seigneur, toi qui es lumière, 
empêche-nous de rester dans la nuit, 
empêche-nous de nous perdre, 
que rien ne puisse nous séparer de toi,
que tu deviennes lumière en moi !



***

Aime-moi tel que tu es


Je connais ta misère les combats et les tribulations de ton âme ; la faiblesse et les infirmités de ton corps ; je sais ta lâcheté, tes péchés, tes défaillances ; je te dis quand même : « Donne-moi ton cœur, aime-moi tel que tu es ».
Si tu attends d’être un ange pour te livrer à l’amour, tu ne m’aimeras jamais. Même si tu retombes souvent dans ces fautes que tu voudrais ne jamais commettre, même si tu es lâche dans la pratique de la vertu, je ne te permets pas de ne pas m’aimer.
Aime-moi tel que tu es. A chaque instant et dans quelque situation que tu te trouves, dans la ferveur ou la sécheresse, dans la fidélité ou l’infidélité.
Aime-moi tel que tu es. Je veux l’amour de ton cœur indigent ; si pour m’aimer tu attends d’être parfait, tu ne m’aimeras jamais. Ne pourrais-je pas faire de chaque grain de sable un séraphin tout radieux de pureté, de noblesse et d’amour ? Ne pourrais-je pas, d’un seul signe de ma volonté, faire surgir du néant des milliers de saints, mille fois plus parfaits et plus aimants que ceux que j’ai créés ? Ne suis-je pas le Tout-Puissant ? Et s’il me plaît de laisser pour jamais dans le néant ces êtres merveilleux et de leur préférer ton pauvre amour !
Mon enfant, laisse-moi t’aimer, je veux ton cœur. Je compte bien te former, mais, en attendant, je t’aime tel que tu es. Et je souhaite que tu fasses de même ; je désire voir, du fond de ta misère, monter l’amour. J’aime en toi jusqu’à ta faiblesse. J’aime l’amour des pauvres ; je veux que de l’indigence s’élève continuellement ce cri : « Seigneur, je vous aime. » C’est le chant de ton cœur qui m’importe. Qu’ai-je besoin de ta science et de tes talents ? Ce ne sont pas des vertus que je te demande ; et si je t’en donnais, tu es si faible que, bientôt, l’amour-propre s’y mêlerait ; ne t’inquiète pas de cela. J’aurais pu te destiner à de grandes choses ; non, tu seras le serviteur inutile. Je te prendrai même le peu que tu es car je t’ai créé pour l’amour. Aime! L’amour te fera faire le reste sans que tu y penses ; ne cherche qu’à remplir le moment présent de ton amour.
Aujourd’hui, je me tiens à la porte de ton cœur comme un mendiant, moi, le Seigneur des Seigneurs. frappe et j’attends ; hâte-toi de m’ouvrir. N’allègue pas ta misère, ton indigence, car si tu les connaissais pleinement, tu mourrais de douleur. Cela seul qui pourrait me blesser le cœur, ce serait de te voir douter et manquer de confiance. Je veux que tu penses à moi à chaque heure du jour et de la nuit ; je ne veux pas que tu fasses l’action la plus insignifiante pour un motif autre que l’amour. Quand il te faudra souffrir, je te donnerai la force ; tu m’as donné l’amour, je te donnerai d’aimer au-delà de ce que tu as pu souhaiter. Mais souviens-toi : Aime moi tel que tu es !

***






Quand les autres pensent que tu n'es qu'une invention, 

que je leur réponde que tu es une Personne. 

Quand les autres te confondent avec certains dieux, 

que je sache dire que tu es le Chemin. 

A ceux qui crient que tu les condamnes, 
que je sache montrer que tu es miséricorde. 
A ceux qui n'osent pas revenir vers Toi, 
que j'annonce que tu les cherches. 
Et surtout, Seigneur, à ceux qui ne t'aiment pas, 
que je sache révéler que tu les aimes à l'infini. 
Donne-moi de ne jamais rougir de Toi :
là où personne ne te nomme, que je chante Ton nom.
là où personne ne te prie, que je parle avec Toi. 
Quand les autres te tournent le dos, 
que je te tende les bras pour que tous enfin, 
nous chantions Ta gloire. 
Seigneur, fais de moi ton apôtre.

***


Alors la paix viendra...

Si tu crois qu’un sourire est plus fort qu’une arme.
Si tu crois à la puissance d’une main offerte…
Si tu sais regarder l’autre avec un brin d’amour.
Si tu sais préférer l’espérance au soupçon.
Si tu estimes que c’est à toi de faire le premier pas plutôt qu’à l’autre.
Si tu peux te réjouir de la joie de ton voisin.

Si l’injustice qui frappe les autres te révolte autant que celle que tu subis.
Si pour toi l’étranger est un frère qui t’est proposé.
Si tu sais donner gratuitement un peu de ton temps par amour.
Si tu sais accepter qu’un autre te rende service.
Si tu partages ton pain et que tu saches y joindre un morceau de ton cœur ;
Si tu crois qu’un pardon va plus loin qu’une vengeance.

Si tu peux écouter le malheureux qui te fait perdre ton temps et lui garder ton sourire…
Si tu sais accueillir et adopter un avis différent du tien.
Si tu refuses de battre ta coulpe sur la poitrine des autres.
Si pour toi l’autre est d’abord un frère…

Si tu préfères être lésé que de faire tort à quelqu’un.
Si tu refuses qu’après toi ce soit le déluge.
Si tu te ranges du côté du pauvre et de l’opprimé sans te laisser prendre pour un héros.
Si tu crois que l’amour est la seule force de dissuasion.
Si tu crois que la paix est possible.
…Alors viendra la paix.

            Pierre GUILBERT

Cet article n'a pas encore été commenté ...

Enregistrer un commentaire

>> Comment faire ? Besoin d'aide : -cliquez ici-

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes