Suivre par Email

dimanche 22 juillet 2012

LE TRAITÉ DE L'EGLISE

EXTRAIT DU TRAITÉ DE L'EGLISE
CARDINAL CHARLES JOURNET

Trois regards sur Jésus

Il y avait, au temps où il vivait parmi nous, trois façons possibles de regarder Jésus.
1. Beaucoup l’ont rencontré et n’ont su voir en lui qu’un homme parmi les autres. Ils l’ont croisé sur les chemins de Palestine sans le deviner. "N’est-il pas, disaient-ils, ce Jésus fils de Joseph dont nous connaissons le père et la mère?" (Jean, VI, 42). Étonnés peut-être quelque temps par sa prédication, ils ont fini par le ranger parmi les illuminés ou les révolutionnaires politiques. Aucun de ceux-là n’a dépassé l’écorce des choses.
2. D’autres ont porté sur le Christ un regard plus pénétrant. Ils ont su discerner en lui des qualités exceptionnelles. Ils ont perçu dans son enseignement une sagesse surprenante de la part d’un homme qui n’avait pas été aux écoles, et dans la sainteté de sa vie quelque chose d’unique. Ils ont saisi, dans les faits dont il était l’auteur, le signe d’une puissance qui n’est pas celle de l’homme. Ils ont pensé à un prophète. "Au dire des gens, qu’est le Fils de l’homme? Ils répondirent: Pour les uns il est Jean Baptiste; pour d’autres Élie; pour d’autres encore Jérémie ou quelqu’un des prophètes" (Mt., XVI, 13-14). Ils ont vu le miracle de Jésus. Mais ils n’ont pas songé au mystère de Jésus. Ils ont ignoré la source de son rayonnement extraordinaire.
3. D’autres enfin purent lever sur Jésus le regard de la foi surnaturelle. Ils ont cru au mystère du Verbe fait chair. Par surcroît s’est expliqué à leurs yeux le miracle de sa vie. Seuls ceux-ci connurent vraiment le Christ. "Thomas lui répondit: Mon Seigneur et mon Dieu !" (Jean, XX, 28.)
Pour accéder au document cliquez sur le titre suivant :
 
 

Cet article n'a pas encore été commenté ...

Enregistrer un commentaire

>> Comment faire ? Besoin d'aide : -cliquez ici-

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes