Suivre par Email

dimanche 18 août 2013

Explication de la lettre aux Hébreux 11, 1-2.8-19 par Marie Noëlle Thabut

« Abraham partit vers un pays qui devait lui être donné comme héritage » : croire, c'est savoir que Dieu donne, c'est vivre tout ce que nous possédons comme un cadeau de Dieu. « Il partit sans savoir où il allait » : si l'on savait où l'on va, il n'y aurait plus besoin de croire ! Croire, c'est accepter justement de faire confiance sans tout comprendre, sans tout savoir ; accepter que la route ne soit pas celle que nous avions prévue ou souhaitée ; accepter que Dieu la décide pour nous. « Que ta volonté se fasse et non la mienne » a dit bien plus tard Jésus, fils d'Abraham, qui s'est fait à son tour, obéissant, comme dit Saint Paul, jusqu'à la mort sur la croix (Phi 2).

En hébreu, le mot « croire » se dit « Aman » (d'où vient notre mot « Amen » d'ailleurs) ; ce mot implique la solidité, la fermeté ; croire, c'est « tenir fermement », faire confiance jusqu'au bout, même dans le doute, le découragement ou l'angoisse. En français, on dit « j'y crois dur comme fer »... en hébreu, on dit plutôt « j'y crois dur comme pierre ». C'est exactement ce que nous disons quand nous prononçons le mot « Amen ».



La suite ici:

Cet article n'a pas encore été commenté ...

Enregistrer un commentaire

>> Comment faire ? Besoin d'aide : -cliquez ici-

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes