Suivre par Email

mardi 29 juillet 2014

Car où est ton trésor, là aussi sera ton cœur


Notre trésor est cette présence de Dieu en nous, là où seul nous-mêmes pouvons aller : notre cœur. Nous pourrions croire que notre trésor est d’abord notre vie, notre famille… notre trésor, c’est Dieu lui-même ! Et il se trouve dans notre vocation : la sainteté ! Cette vocation se réalise de façons différentes en fonction de nos états de vie. Il nous faut donc apprendre à unifier notre cœur pour qu’il soit un et tout en Dieu. Cette vocation doit être nourrie dans la méditation de la Parole de Dieu, la prière et la vie des sacrements. Mais aussi en prenant exemple sur nos frères et sœurs les saints. Ils nous apprendrons à trouver le trésor qui épanouira notre cœur ! Ils nous apprendrons, à travers notre mari, nos enfants à trouver la présence de Dieu. Ils nous apprendrons, comme épouse, à être signe de l’amour de Dieu. Ils nous apprendrons, comme mère, à être source de la vie, de la vie de Dieu.

Après son enseignement sur la montagne Jésus dit à la foule :

« Ne vous amassez pas de trésors sur la terre, où les mites et les vers font tout disparaître, où les voleurs percent les murs et dérobent. Mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où ni les mites ni les vers ne font de ravages, où les voleurs ne percent ni ne dérobent. Car où est ton trésor, là aussi sera ton cœur. La lampe du corps, c’est l’œil. Si donc ton œil est sain, ton corps tout entier sera lumineux. Mais si ton œil est malade, ton corps tout entier sera ténébreux. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, quelles ténèbres ! Nul ne peut servir deux maîtres : ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et l’Argent. » (Matthieu 6,19-24)

Parabole du trésor caché dans un champ :

« Le Royaume des Cieux est semblable à un trésor qui était caché dans un champ et qu’un homme vient à trouver : il le recache, s’en va ravi de joie vendre tout ce qu’il possède, et achète ce champ. » (Matthieu 13,44)

Du Livre des Proverbes :

« Mon fils, si tu accueilles mes paroles, si tu conserves à part toi mes préceptes, rendant tes oreilles attentives à la sagesse, inclinant ton cœur vers l’intelligence, oui, si tu fais appel à l’entendement, si tu réclames l’intelligence, si tu la recherches comme l’argent, si tu la creuses comme un chercheur de trésor, alors tu comprendras la crainte de Dieu, tu trouveras la connaissance de Dieu. » (Proverbes 2,1-6)

Au livre de Tobie, nous ne trouvons pas d’autres conseils :

« Mon enfant, sois tous les jours fidèle au Seigneur. N’aie pas la volonté de pécher, ni de transgresser ses lois. Fais de bonnes œuvres tous les jours de ta vie, et ne suis pas les sentiers de l’injustice. Car, si tu agis dans la vérité, tu réussiras dans toutes tes actions, comme tous ceux qui pratiquent la justice. Prends sur tes biens pour faire l’aumône. Ne détourne jamais ton visage d’un pauvre, et Dieu ne détournera pas le sien de toi. Mesure ton aumône à ton abondance : si tu as beaucoup, donne davantage ; si tu as peu, donne moins, mais n’hésite pas à faire l’aumône. C’est te constituer un beau trésor pour le jour du besoin. Car l’aumône délivre de la mort, et elle empêche d’aller dans les ténèbres. L’aumône est une offrande de valeur, pour tous ceux qui la font en présence du Très-Haut. » (Tobie 4,5-11)

Cet article n'a pas encore été commenté ...

Enregistrer un commentaire

>> Comment faire ? Besoin d'aide : -cliquez ici-

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes