Suivre par Email

dimanche 11 janvier 2015

Baptême du Seigneur


"C'est le moment de renaître !
Avec l'étoile nous avons couru, avec les mages nous avons adoré, avec les bergers nous avons été entourés de lumière et avec les anges nous avons glorifié. Avec Siméon nous avons tenu dans les bras, avec Anne, âgée et chaste, nous avons rendu grâces (cf. Mt 2, 8-11; Le 2, 9-38). Aujourd'hui, le Christ est illuminé; brillons avec lui. Le Christ est baptisé; descendons avec lui pour remonter avec lui ! "



Saint Grégoire de Nazianze célèbre ce jour les « Lumières ", nom antique de la fête du baptême du Seigneur. 
"La sainte journée des Lumières prend son origine dans le baptême de mon Christ, vraie lumière qui illumine tout homme venant dons le monde (Jn 1, 9); elle opère aussi ma purification et elle renforce cette lumière que nous avons reçue de lui dès le début et que nous avons obscurcie et troublée par le péché. Écoutez donc la voix divine qui retentit à pleine force en moi, et puisse-t-elle aussi retentir en vous: Je suis la lumière du monde (Jn 1, 9)! Approchez-vous de lui et soyez illuminés, que vos visages ne soient point couverts de honte (Ps 33, 6) - puisqu'ils sont marqués du signe de la vraie lumière. C'est le moment de renaître : naissons d'en haut! C'est le moment d'être remodelés: reprenons le premier Adam (cf. 1 Co 15, 45) ! "

Saint Grégoire de Naziance (docteur de l'Église, il est le premier après saint Jean à avoir été surnommé le " Théologien" pour la profondeur de ses discours sur Dieu. )

Extrait Magnificat dimanche 11 janvier 2015



Quelque chose de neuf va commencer. Sur les rives du Jourdain, Jean annonce la fin de sa prédication. Il prêchait un baptême de conversion et voici que maintenant "tout le peuple" est baptisé, prêt à accueillir le Messie.
Solidaire de son peuple, Jésus a été baptisé lui aussi. Son baptême achève la mission de préparation qui avait été confiée au Baptiste. Un temps nouveau peut commencer. Ce nouveau commencement plonge ses racines dans la prière. Jésus se recueille après avoir été baptisé. C'est dans la prière qu'il accueille l'Esprit Saint, c'est en elle qu'il entend la voix du Père annoncer ouvertement qu'il est son Fils, c'est-à-dire le Messie, le Sauveur attendu par Israël. La prière et la mission apparaissent ainsi indissociables.
Toute vie connaît ses périodes de remise en question. Elles interrogent le sens donné à notre existence et traduisent le désir d'un nouvel élan, d'une orientation nouvelle, plus conforme aux aspirations de notre cœur. L'évangile d'aujourd'hui rappelle que toute vocation se fonde ou se refonde dans la prière, cet espace où se découvre l'amour trinitaire.

Cet article n'a pas encore été commenté ...

Enregistrer un commentaire

>> Comment faire ? Besoin d'aide : -cliquez ici-

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes