Suivre par Email

samedi 10 janvier 2015

L'amour est le seul chemin

Dieu nous précède toujours dans l’amour. C’est l’un des passages de l’homélie du Pape François lors de la messe de ce jeudi matin en la chapelle de la Maison Sainte Marthe au Vatican, en présence d’un groupe de fidèles. Première messe de cette année 2015. Le Pape a souligné que l’amour chrétien est fait d’œuvres concrètes, pas de paroles. Et il a rappelé que pour connaître Dieu la raison ne suffit pas, l’amour est nécessaire.
Durant ces jours qui suivent Noël, a souligné le Pape François, la parole clé de la liturgie est « manifestation ». Jésus se manifeste : dans la fête de l’Epiphanie, dans le Baptême et aussi aux noces de Cana. Mais, s’est demandé le Pape, « Comment pouvons-nous connaître Dieu ? ». C’est justement le thème que traite Saint Jean lors de la première lecture, lorsqu’il souligne que pour connaître Dieu, « notre intellect, ou la raison, est insuffisant ». Dieu, a ajouté le Pape, « on ne peut le connaître totalement que dans la rencontre avec Lui et pour cette rencontre la raison ne suffit pas ».  Il faut donc quelque chose de plus :
« Dieu est amour ! C’est seulement par le chemin de l’amour que tu peux connaître Dieu. Amour raisonnable, accompagné par la raison. Mais l’amour ! ‘Mais comment puis-je aimer ce que je ne connais pas ?’ ‘Aime ceux qui sont à côté de toi’. Voilà la doctrine des deux commandements : le plus important c’est d’aimer Dieu, parce que Dieu est amour; mais le deuxième commandement c’est d’aimer son prochain, mais pour arriver au premier commandement il nous faut escalader les marches du second commandement : c’est par l’amour du prochain que nous arrivons à connaître Dieu, qui est amour. C’est seulement en aimant de manière raisonnable, mais en aimant, que nous pouvons arriver à cet amour ».
L’amour de Dieu n’est pas une telenovela
Voilà pourquoi, a-t-il exhorté, nous devons nous aimer les uns les autres, parce que « l’amour vient de Dieu » et « quiconque aime a été engendré par Dieu ». Et encore, a ajouté le Pape, pour connaître Dieu, il faut aimer :
« Celui qui aime connaît Dieu ; celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, parce que Dieu est amour. Mais ce n’est pas un amour de telenovela. Non, non ! Mais un amour solide, fort, un amour éternel, un amour qui se manifeste – la parole de ces jours-ci, c’est manifestation – en son Fils, qui est venu pour nous sauver. Amour concret ; amour en actions et non pas seulement en paroles. Pour connaître Dieu il faut toute une vie ; un parcours d’amour, de connaissance, d’amour du prochain, d’amour pour ceux qui nous haïssent, d’amour pour tous ».
L’amour de Dieu est comme la fleur de l’amandier
François a ensuite fait remarquer que ce n’est pas nous qui avons donné l’amour à Dieu, mais que « c’est Lui qui nous a aimés et nous a envoyé son Fils comme victime pour expier nos péchés ». Dans la personne de Jésus, « nous pouvons contempler l’amour de Dieu », et en suivant son exemple « nous arrivons, marche après marche, à l’amour de Dieu, à la connaissance de Dieu qui est amour ». Citant ensuite le prophète Jérémie, le Pape a déclaré que l’amour de Dieu nous « précède », nous aime avant même que nous le cherchions. L’amour de Dieu, a-t-il souligné, est comme « la fleur de l’amandier », qui est « la première à fleurir au printemps ». Le Seigneur « est le premier à nous aimer », « sans cesse nous aurons cette surprise ». Et d’ajouter : «  quand nous nous approchons de Dieu par les œuvres de charité, la prière, dans la Communion, dans la Parole de Dieu », « nous découvrons qu’Il est là, déjà, le premier, à nous attendre, et que c’est ainsi qu’Il nous aime ».
L’amour de Dieu nous attend toujours
Le Pape a alors abordé l’Evangile du jour qui nous raconte la multiplication des pains et des poissons par Jésus. Le Seigneur, a-t-il affirmé, « ressentit de la compassion pour les si nombreuses personnes qui étaient venus l’écouter, parce « qu’elles étaient des brebis qui n’avaient pas de berger, désorientées ». Le Pape de souligner qu’aujourd’hui dans notre monde « tellement de gens sont désorientés, dans nos villes, dans nos pays ». C’est pour cela qu’à l’époque Jésus prêchait et que les gens l’écoutaient. Et quand Jésus à un certain moment demande aux apôtres de donner à manger à tous ces gens, ceux-ci lui répondent « un peu énervés ». Car encore une fois, a commenté le Pape, Dieu est arrivé « en premier, les disciples n’avaient rien compris » :
« Tel est l’amour de Dieu : il nous attend toujours et toujours il nous surprend. Il est le Père qui nous aime tant, qui toujours est disposé à nous pardonner. Toujours ! Pas seulement une fois, mais 70 fois 7 fois. Toujours! Comme un père plein d’amour et pour connaître ce Dieu qui est amour, nous devons gravir cette marche de l’amour pour le prochain, par les oeuvres de charité, par les oeuvres de miséricorde, que le Seigneur nous a enseignées. »
(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)

Source : http://www.news.va/fr/news/le-pape-francois-lamour-est-le-seul-chemin-pour-co

Cet article n'a pas encore été commenté ...

Enregistrer un commentaire

>> Comment faire ? Besoin d'aide : -cliquez ici-

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes