Suivre par Email

mercredi 18 février 2015

Le jeûne

Le mercredi 18 février, l'équipe du Rosaire s'est réuni pour méditer sur la notion de jeûne autour du passage du livre d'Isaïe 58, 1-9.

Après avoir partagé sur les différents points qui en ressortait, grâce à l'une des membres, l'équipe a pu relever quelques passages de la bible parlant du jeûne.


Le jeûne dans la Bible

Dans la tradition juive, le jeûne à la même importance que la prière et l’aumône. L’Eglise reprend à son compte le jeûne, la prière, la charité (l’aumône, le partage).
Le jeûne a toujours figuré dans la manière d’entrée en relation avec Dieu ; de l’écouter, de faire sa volonté.
Plongeons-nous dans la Bible pour le constater et le vérifier.

Dans l’Ancien Testament nous retrouvons :

1.     Le Lévitique 16, 29-31
Ce sera pour vous une loi perpétuelle. Au septième mois, vous jeûnerez et ne ferez aucun travail, pas plus le citoyen que l’étranger qui réside parmi vous. C’est en effet en ce jour, que l’on fera sur vous le rite d’expiation pour vous purifier. Vous serez purs devant le Seigneur de tous vos péchés. Ce sera pour vous un repos sabbatique et vous jeûnerez. C’est une loi perpétuelle.
Le jeûne est une loi perpétuelle pour la purification. Se purifier pour se présenter devant Dieu.

2.      Deutéronome 9, 18
L’intercession de Moïse pour le peuple. « Puis je me jetai à terre devant le Seigneur comme la première fois, je fus quarante jours et quarante nuits sans manger de pain, ni boire d’eau, à cause de tous les péchés que vous avez commis, en faisant ce qui est mal aux yeux du Seigneur au point de l’irriter. »
Un jeûne pour intercéder en vue d’une réponse miséricordieuse du Seigneur.

3.      Le Livre de Job 2, 12-13
Trois amis de loin fixant les yeux sue lui, ils ne le reconnurent pas. Alors, ils éclatèrent en sanglots. Chacun déchira son vêtement et jeta de la poussière sur sa tête. Puis, s’asseyant à terre, près de lui, ils restèrent ainsi durant sept jours et sept nuits. Aucun ne lui adressa la parole au spectacle d’une si grande douleur.
Un jeûne pour partager la souffrance, la douleur d’un être qui souffre, que l’on aime, que l’on côtoie, que l’on veut aider par notre présence en silence.

Le livre de Jonas 3, 5 et suivant
Le livre de Zacharie 7, 3-5
Joël 2, 12-18

Le jeûne dans le Nouveau Testament

4.      L’Evangile de Matthieu 4, 1-2
Jésus est emmené au désert, il jeûna durant quarante jours et quarante nuits.
Le jeûne de Jésus, c’est pour se fortifier pour entrer et rester en relation avec son Père, pour préparer sa mission : un jeûne pour une cause bien précise : sauver l’humanité.

5.      L’Evangile de Matthieu 6, 16-17
Jeûner en secret. Quand vous jeûnez, ne vous donnez pas un air sombre comme font les hypocrites, ils prennent une mine défaite pour que les  hommes voient bien qu’ils jeûnent. Quand tu jeûnes parfumes toi la tête et lave ton visage pour que ton jeûne ne soit connu que de ton Père qui voit dans le secret.
Le jeûne en secret avec Dieu le Père, le Fils et l’Esprit Saint. Une relation intime, secrète en lien avec Dieu, c’est un jeûne d’humilité, d’abandon, de confiance, de joie, de paix, d’intimité.

6.      Actes des Apôtres 13, 3.
Envoi en mission de Barnabé et Paul. Alors après avoir jeûné et prié, ils leur imposèrent les mains et les laissèrent à leur mission.
Le jeûne associé à la prière, éclaire les choix de Dieu à travers nous pour nous aider à avancer.

7.      Actes des Apôtres 9, 9.
Paul trois jours durant, resta sans voir, ne mangeant et ne buvant rien.
Une vie nouvelle commence pour Paul. Il se dépouille par le jeûne et la prière de l’homme ancien ; pour revêtir la « lumière » de Dieu.

L’Evangile de Marc 2, 18-20
L’Evangile de Luc 5, 33-35
Epitre aux Romains 14, 3


Le jeûne

C’est se priver soi, pour aller à l’essentiel, c’est faire taire nos désirs terrestres pour mieux être à l’écoute de ce que Dieu nous demande et d’être aussi à l’écoute de ce que notre âme au plus profond de nous-même nous réclame.
En me privant ; ce temps-là, je dois le consacrer à la prière : me plonger dans la Parole de Dieu.
Le jeûne ne doit pas aller dans le sens de ce que je désire, pour mon confort et mon réconfort personnels mais m’amener à :
·         moins mentir
·         ne pas mal parler
·         ne pas juger les autres
·         ne pas me fâcher
·         jalouser
·         souhaiter du mal aux autres
·         etc
Le jeûne doit ouvrir mon appétit à l’amour de Dieu pour mieux faire sa volonté.

Père F. Gibon


En conclusion


Le jeûne éclaire les choix de Dieu pour nous et pour les autres. Le jeûne n’est jamais dissocié de la prière et de l’action. Le jeûne doit nous aider à agir pour faire la volonté de Dieu. Le jeûne nous dépouille de tout ce qui nous encombre, pour mieux faire la place à la lumière, la force, la paix, l’amour et la miséricorde de Dieu, Père, Fils, Esprit Saint dans notre vie de baptisé. Nous qui sommes : prêtres, prophètes et rois par notre baptême et appelés à travailler et à bâtir un monde meilleur avec nos frères, les hommes que Dieu place sur notre chemin de chaque jour. Que maman Marie nous aide à suivre le conseil qu’elle nous donne chaque jour que Dieu fait : « Faites tout ce qu’il vous dira »

Cet article n'a pas encore été commenté ...

Enregistrer un commentaire

>> Comment faire ? Besoin d'aide : -cliquez ici-

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes