Suivre par Email

mardi 14 avril 2015

La Bulle d'indiction du Jubilé de la Miséricorde


(RV) La Bulle d’indiction du Jubilé extraordinaire de la Miséricorde a été solennellement rendue publique le samedi 11 au soir dans la basilique Saint-Pierre, à l’occasion des premières Vêpres du dimanche de la Divine Miséricorde célébrées par le Pape François. Dans ce texte le Saint-Père déclare l’ouverture, le sens et les conditions de l’Année Sainte. Au début du rite, avant la célébration des Vêpres, des extraits de la Bulle pontificale sont lus devant la Porte Sainte de la basilique Saint-Pierre, par Mgr Leonardo Sapienza, Régent de la Maison Pontificale et Protonotaire apostolique. 

Dans ce texte, le Pape François souligne que la miséricorde est l’architrave qui soutient la vie de l’Eglise, un idéal qui donne à notre foi sa crédibilité, le chemin qui relie Dieu à l’homme, car elle ouvre les cœurs à l’espérance d’être aimés pour toujours, malgré les limites de nos péchés. « Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux » : cette phrase de l’Evangile selon Saint Luc, est le fil conducteur de ce texte.

Une porte de la Miséricordre dans toutes les Eglises

Soulignant que l’ouverture de la Porte Sainte le 8 décembre coïncidera avec le cinquantenaire de la conclusion du Concile Vatican II, le Souverain Pontife affirme que ce grand événement a renversé les murailles qui pendant trop longtemps avaient enfermé l’Eglise dans une citadelle privilégiée. Il l’a incitée à annoncer l’Evangile d’une façon nouvelle.

La Porte Sainte de la Basilique Saint-Jean de Latran, cathédrale de Rome, sera ouverte le 13 décembre, troisième dimanche de l’Avent ; les deux autres, Sainte-Marie Majeure et Saint-Paul hors-les Murs suivront. Mais le Pape François a décidé qu’une Porte de la Miséricorde sera également ouverte dans toutes les Eglises particulières et dans les sanctuaires pour que le Jubilé puisse être célébré aussi au niveau local, en signe de communion.

Des missionnaires de la miséricorde envoyés par François

Autre point saillant de la Bulle d’indiction : la rémission des péchés. Le Saint-Père souhaite que les confesseurs soient un signe authentique de la miséricorde du Père capables d’accueillir les fidèles comme le père de la parabole du fils prodigue, qui court à la rencontre de son fils même si celui-ci a dissipé ses biens. Les confesseurs ne devront donc pas poser de questions impertinentes ; ils devront savoir saisir chez les pénitents le besoin d’aide et la demande de pardon. Pendant le Carême de l’Année Sainte, le Pape François enverra des missionnaires de la miséricorde, autrement dit des prêtres qui seront investis de l’autorité de pouvoir pardonner les péchés habituellement réservés au Siège apostolique. Le Souverain Pontife demande par ailleurs aux diocèses d’organiser des missions auprès du peuple, en précisant que les missionnaires seront chargés d’annoncer la joie du pardon. La Miséricorde est une qualité de la Toute-Puissance de Dieu, tout sauf un signe de faiblesse, souligne-t-il, un critère pour reconnaitre les vrais Fils de Dieu, et le pardon des offenses est un impératif auquel les chrétiens ne peuvent se soustraire.

Recommandations papales pour vivre pleinemement le Jubilé

Dans la deuxième partie du texte, le Pape François donne des indications pratiques pour vivre le Jubilé extraordinaire dans sa plénitude spirituelle : accomplir un pèlerinage ; éviter de juger et de condamner ; fuir la jalousie et l’envie ; apporter le réconfort à ceux qui vivent dans la précarité et la pauvreté, privés de leur dignité ; briser la barrière de l’indifférence qui cache l’hypocrisie et l’égoïsme ; annoncer la libération aux prisonniers de l’esclavage moderne ; mettre en valeur au sein des diocèses la célébration des « 24 heures pour le Seigneur » pendant le Carême ; obtenir l’indulgence, élément essentiel de tout Jubilé.

Dans la troisième partie du texte, le Saint-Père lance des appels à la conversion. Il fustige notamment, le crime organisé et la corruption, « plaie purulente de la société ». Enfin, il souhaite que cette Année Sainte encourage la rencontre interreligieuse, notamment avec le judaïsme et avec l’Islam, afin d’éliminer toute forme de fermeture et de mépris et de bannir la violence et la discrimination.

Conversion des coeurs 

Le Pape François tient également à souligner qu’il n’y a pas de contradiction entre la justice et la miséricorde : celui qui commet une faute doit purger sa peine. Toutefois cette peine ne doit pas être le but final mais le début de la conversion. Ce n’est pas l’application de la loi qui sauve mais la foi en Jésus Christ.

Dans les autres basiliques romaines, Saint-Jean-de-Latran, Sainte-Marie-Majeure et Saint-Paul-hors-les-murs, la lecture de la Bulle se déroulera ce dimanche. Le jubilé de la Miséricorde s’ouvrira le 8 décembre 2015, solennité de l’Immaculée Conception  et s’achèvera le 20 novembre 2016, solennité du Christ Roi de l’univers. Une copie de la Bulle d’indiction a été remise aux représentants de l’Eglise répandue dans le monde et aux protonotaires apostoliques, les officiers chargés des actes administratifs.

Cet article n'a pas encore été commenté ...

Enregistrer un commentaire

>> Comment faire ? Besoin d'aide : -cliquez ici-

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes