Suivre par Email

dimanche 23 août 2015

Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle.





A la suite de Pierre, je veux prononcer cette prière : « Seigneur, vers qui pourrions-nous aller ? Tu as les paroles de la vie éternelle. » Toi seul possèdes les mots qui peuvent consoler mon cœur ; le regard pour calmer mes peurs ; le toucher assez puissant pour me guérir.

Seigneur, donne-moi la force d’âme pour être toujours fier de mon amitié avec le Christ.

Points de réflexion

1. Nous connaissons parfaitement l’entièreté du Christ. Rien ne peut l’empêcher de dire la vérité, lorsqu’elle doit être prononcée. L’affirmation qui a repoussé beaucoup de ceux qui le suivaient depuis la Galilée concerne l’Eucharistie et dans un sens beaucoup plus large l’union avec le Christ. « Qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ». Le Christ utilise ce langage qui est dur à comprendre et à soutenir. Certes Jésus ne les invitait pas au cannibalisme mais à une union plus parfaite que la simple relation humaine d’amitié.

2. Jésus parle de sa chair et de son sang, mais juste après il dit très clairement : « C’est l’esprit qui fait vivre, la chair n’est capable de rien ». En parlant de manger sa chair et son sang, Jésus voulait nous dire à quel point nous devrions être unis à lui si nous voulons avoir la vie éternelle. C’est dans la participation à sa chair crucifiée, à son sang versé et à sa souffrance physique que nous trouvons la plus parfaite unité avec Jésus. C’est justement cela que les auditeurs ont redouté : la souffrance dans la chair, le sacrifice de que nous sommes.

3. Jésus n’oblige personne. Il prononce le discours et puis continue sa marche vers Jérusalem. A chaque disciple d’emboîter le pas. Nous voyons que beaucoup sont retournés en Galilée. Mais Pierre est là pour nous réconforter et nous affirmer dans notre faible foi : « Seigneur, vers qui pourrions-nous aller ? Tu as les paroles de la vie éternelle ». Pierre ne fait pas référence à la chair et au sang, mais il l’entend et comprend, par la grâce de l’Esprit Saint, le lien entre la personne charnelle du Christ et les paroles qu’il prononce et qui ont goût d’éternité.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, tu nous connais trop bien ! Tu sais que nous avons peur de la souffrance, de la vie offerte sans conditions. Mais tu sais aussi que l’éternité se gagne dans le temps, que la bataille de l’Esprit se livre aussi dans la chair. Donne-moi la grâce de ne jamais me scandaliser de la difficulté d’être chrétien jour après jour.

Résolution
Prendre aujourd’hui l’attitude d’être un chrétien fier !

Cet article n'a pas encore été commenté ...

Enregistrer un commentaire

>> Comment faire ? Besoin d'aide : -cliquez ici-

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes