Suivre par Email

lundi 23 décembre 2019

Retour sur : Après-midi récréative à Saint-Jacques

Ce dimanche 22 décembre s'est tenue une "après midi récréative" au domicile de la famille ELOIDIN au quartier Saint-Jacques. Étaient rassemblés les jeunes de la catéchèse de st Jacques, les personnes âgées du quartier visités par Mme Eloidin, la chorale des enfants Les Petites voix de Notre-Dame de l'Assomption accompagnée par Sylviane Lorté et bien-sûr les parents des enfants. 

Après un chant à l'Esprit-Saint, la rencontre à débutée par la lecture de l'évangile du jour : Mt 1, 18-24 et du commentaire tiré du Magnificat pour enfant. Puis quelques chants suivis de l'échange avec les personnes âgées sur le noël d'antan.

Q-R :

Quel genre de nourriture mangues vous à l'époque ? 
Simone ADELISE, cuisinière  n'a pas manqué l'occasion d'expliquer en détails aux enfants tous les préparatifs pour le repas de noël lors de son enfance. De la mort du cochon à la fabrication du boudin. Chacun avait son rôle et bien entendu étant la plus jeune, elle était chargée de goûter.

Menu de Noël d'antan :

Ragoût de cochon, boudin, pois d'angole, viande grillée avec  la "sauce chien", igname sauvage récupéré dans les bois. Partage du cochon. Partage de pâté, Orange, agrumes, boudin.

A l'époque elle allait à la messe à pied, pas de voiture. La messe de minuit étant obligatoire, on y allait à pied car pas de voiture, avec la robe du dimanche, en famille. Il fallait être à jeun pour communier, et la fête commençait après la messe, ils faisaient la ribote, en allant chanter noël chez les gens, peut importe la religion. Qu'on soit fâché ou pas. Les gens ouvraient leurs portes.

Est qu'il y avait de cadeaux ?
La décoration était faite de filao et de guirlandes en papier. Les cadeaux étaient au pied du sapin au retour de la messe. Il y avait parfois des poupées confectionnées par les parents en tissu avec les fibres des épi de maïs (plus solide). On recevait des agrumes comme cadeaux. Il n'y avait pas de liste au père noël. On ne demandait pas. C'est plus agréable de ne pas savoir.



Après un échange fructueux, les enfants de la chorale on entonnés plusieurs chants de noël tiré du cantine d'antan. 

Est ce qu'il y avait des cheminée ? Est ce qu'on laissait à manger pour le père noël ?
En quelque sorte, car le repas était déjà fait, 
Le moment préféré à noël ?
La ribote. Fêter en famille. Avec tous le monde. Aller à la messe. 




























Cet article n'a pas encore été commenté ...

Enregistrer un commentaire

>> Comment faire ? Besoin d'aide : -cliquez ici-

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes